Les Mamans Inspirantes, interview 2 : Alison, fondatrice de la marque Tajinebanane.

Lorsque nous prenons contact avec Alison par téléphone, il se dégage tout de suite de sa voix une énergie contagieuse et une sincérité qui fait du bien. 

Véritable « wondermum », elle est maman de 3 enfants et la fondatrice depuis moins d’un an de la marque Tajinebanane. Son label est unique en son genre : il propose des tee-shirts innovants aux imprimés décalés, spécialement conçus pour allaiter à l’aise dans toutes les situations. 

Des premiers pas réussis dans le milieu de l’entrepreneuriat et qui prennent l’allure d’une success story. A travers notre rencontre interview, nous vous partageons l’univers d’Alison, rempli d’anecdotes de maman, de simplicité à cent à l’heure et de milles idées.

 

 

© Audrey Rutz

• Quelques mots sur toi ?

Je m’appelle Alison, je suis l’heureuse maman de 3 enfants : Noam 11 ans, Maali 6 ans et bébé Lou, 1 an dans quelques jours… Je vis à La Rochelle, une jolie ville au bord de l’Océan Atlantique.

• Comment est né Tajinebanane ? 

Tajinebanane est né par un véritable concours de circonstances. Enceinte de 8 mois, j’ai eu une appendicite plutôt difficile à soigner au vu de l’état avancé de ma grossesse. Quelques semaines plus tard, après maintes infections et opérations, j’ai été césarisée en urgence. À cause de mon état de santé et de mes traitements incompatibles, je n’ai pas pu allaiter à l’hôpital mon petit dernier comme j’avais pu le faire avec mes deux aînés. Outre la douleur et les actes chirurgicaux, ce qui m’a le plus fait souffrir, c’est de ne pas avoir pu gérer la naissance de mon bébé, et pire, de devoir renoncer à l’aventure de l’allaitement.

J’ai souffert de cet état mais j’ai gardé l’espoir de pouvoir mettre mon tout petit au sein une fois à la maison. Dès mon retour, plus de 20 jours après sa naissance et quelques biberons plus tard, j’ai eu envie de me battre pour contrôler ce qui m’avait jusqu’alors échappé.

Je l’ai mis au sein, des jours durant… Et j’ai réussi à allaiter mon enfant ! Entre la motivation, la confiance en son corps, en ses capacités et les pansements sur mon ventre, j’ai imaginé un vêtement confortable, pratique mais aussi inspirant afin de motiver à mon échelle d’autres mamans. Tajinebanane est donc né entre deux bistouris et compresses ! 

• Qu’est-ce que la maternité a révélé ou changé chez toi ? 

Je suis devenue maman de mon premier fils Noam très tôt, à 19 ans. Alors que mes copines sortaient en boîte de nuit, moi je changeais des couches. C’était une grossesse surprise mais mon instinct maternel était déjà bien ancré, depuis toute petite je crois. Comme je le dis souvent, je ne sais pas ce que la maternité a pu changer en moi car elle fait partie de moi. Je suis devenue maman avant de savoir que j’étais une femme. Je ne sais pas ce qu’est une vie sans enfant : voyager léger ou les grasses mat’, connais pas ! J’ai toujours été une maman. 

J’ai grandi en même temps que mes enfants. Mon rôle de mère, ma perception de la vie, mes combats… tout s’est affiné au fil des bougies d’anniversaire. La maternité révèle plus qu’elle ne change je pense. 

• En tant que maman, quelles sont les valeurs importantes que tu souhaites transmettre à tes enfants ?

Il y en a tellement ! J’aimerais qu’ils ne cessent d’être altruistes, qu’ils continuent de tendre la main, qu’ils aident, écoutent, partagent, qu’ils se sentent libres d’être eux-même, tels qu’ils sont. Mais ils sont tellement parfaits (#modestiematernelle) que je ne me fais pas de souci : les valeurs, ils les ont dans la peau ! (Rires)

• Comment gères-tu au quotidien ta vie de maman, de femme et ton entreprise ? 

C’est un peu sport ! (Rires). La vie de maman de 3 enfants avec une popotte Tajinebanane sur le feu c’est assez chaud ! Depuis qu’on s’est lancé, tout est allé si vite ! Les enfants ont découvert une nouvelle déco cartons dans la maison, ils nous aident à imaginer de nouveaux designs, emballent les colis avec nous. Le soir, quand il n’y a pas de devoirs pour Maali (ma fille en CP), c’est activité « lettre suivie » : elle me dicte les numéros et lettres que je rentre dans l’ordinateur. Bon, je sens que cette animation commence un peu à battre de l’aile, il faut que j’en trouve une autre ! (Rires)

Mes enfants font vraiment partie intégrante de tout, d’ailleurs mon fils m’a proposé le « mami’versaire » pour un nouveau modèle, je ne sais pas encore comment lui dire que les grands-mères, en principe… n’allaitent plus ! 

Pour mon rôle de femme, j’ai la chance d’avoir un compagnon merveilleux, très compréhensif et à fond dans Tajinebanane. Il ne me met pas de pression, il m’écoute et me soutient à 100%, ce qui je pense est une belle façon d’aimer ! On se retrouve souvent que tous les deux, au milieu des colis ou à la poste, mais on est ensemble !

Pour mon entreprise, je fais les choses au feeling car étant aide-soignante de métier, je n’ai aucune expérience dans ce milieu. Je n’ai jamais travaillé dans le commerce, ni dans le textile. Mais que ce soit dans mon exigeance niveau qualité, dans mon discours ou mon fil conducteur, je fais tout avec le coeur. L’avantage, c’est que Tajinebanane c’est nous : je n’ai pas à réfléchir car je vis tout ce que je fais ! J’allaite avec nos vêtements, j’emballe avec mes mains, je réponds avec sincérité aux messages. Mon petit frère nous a rejoint dans l’aventure très tôt, ce qui me permet de me reposer sur ses compétences en gestion, domaine où je ne suis pas une lumière ! (Rires). Je nous fais confiance à fond !

• Quels sont pour toi les 3 mots qui qualifient le mieux ton aventure entrepreneuriale ? 

Chance. Allaitement. Famille 

• Comment vis-tu l’engouement porté à Tajinebanane ?

C’est OUF ! C’est merveilleux de voir qu’il y a 5 mois, j’avais 150 tee-shirts dans mon bureau et je me disais : « Mon Dieu Ali, tu vas te taper une déco déménageur breton pendant 5 ans avec tous ces cartons ! ». (Rires)

Une semaine plus tard, j’avais tout vendu ! Aujourd’hui, nous recevons des dizaines de messages par jour de mamans heureuses, des photos de bébés repus, des commandes dans le monde entier… Je suis ultra touchée par toutes les mamans qui nous écrivent, qu’elles soient clientes ou non. Leurs encouragements me font tellement de bien et m’aident à réaliser la chance que nous avons. Sans elles, nous ne sommes rien !

• Quels sont les projets à venir en 2019 pour la marque ? 

Des projets par dizaine ! J’aimerais proposer une big collection pour nos mamans Tajinebanane, afin de pouvoir suivre leur allaitement de la maternité jusqu’au sevrage. Nous avons aussi des projets de jolies collab ainsi que d’agrandir notre réseau de revendeurs boutiques en France et à l’international.

Cela me tient aussi particulièrement à cœur que Tajinebanane soit toujours plus solidaire, je souhaite que nous continuions à notre niveau d’aider des associations grâce à des dons, et pourquoi pas mettre en place des actions !

• Quel est ton rêve le plus fou pour Tajinebanane ? 

Mon rêve le plus fou ? Tout ce que nous vivons est déjà tellement fou pour moi ! Mais si je devais dévoiler l’un de mes rêves, ce serait de faire de l’humanitaire au moins une fois dans ma vie. J’adorerais faire une mission dans une maternité quelque part dans le monde et pouvoir offrir mes tee-shirts à des mamans dans le besoin. Cela serait « putain de chouette »…

Retrouvez Alison et tout l’univers Tajinebanane sur les réseaux sociaux @tajinebanane et sur leur site https://www.tajinebanane.fr

Interview réalisé par Julie Parenthoux.