Les Mamans Inspirantes, Interview 1 : Margaux, fondatrice de Deux Barres Roses

Chez Petit Favorite, nous avons à coeur de rencontrer des femmes, pour la plupart mamans, qui nous inspirent que ce soit par leur style de vie, leur personnalité, leur métier ou leur projet entrepreneurial. 

Pour le premier interview de la série Les Mamans inspirantes, nous avons rencontré Margaux, fondatrice de Deux Barres Roses et maman d’une petite fille de 18 mois.

A travers sa plateforme, elle dispense conseils et informations autour de la grossesse et de la maternité. Lors de notre entretien, Margaux nous en dit un peu plus sur l’origine de Deux Barres Roses mais aussi sa vision d’entrepreneur, de la famille ainsi que son rapport avec la mode et sa fille. 

Bonne lecture !

  • D’où est venue l’idée de Deux Barres Roses ? 

J’ai eu du mal à avoir ma fille et j’ai vécu une grossesse très compliquée. Durant cette période, j’ai vraiment manqué d’informations, d’où mon envie de créer Deux Barres Roses.

  • Comment es-tu passée de l’idée au projet entrepreneurial ?

Je suis une personne très créative et j’avais envie de mener à bien un projet que j’imagine du début à la fin. J’ai donc réalisé un sondage à la suite duquel j’ai reçu énormément de demandes et réactions enthousiastes qui m’ont confortées dans mon idée. 

 Nous sommes très mal renseignées à la maternité, on nous dit aussi qu’une grossesse est forcément épanouie or ce n’est pas toujours le cas. J’ai vraiment eu envie d’offrir à d’autres femmes des réponses à leurs questions et de proposer un accompagnement bienveillant durant la grossesse qui leur corresponde. Par la suite, j’ai choisi de réaliser des podcasts : l’émotion dans la voix des mamans que je rencontre est très forte et communicative.

En véritable passionnée de la petite enfance, je me suis également formée en HypnoNatal et j’ai repris des études pour être doula (c’est-à-dire accompagnatrice à la naissance, notamment émotionnelle). Petit à petit, l’idée a fini par voir le jour.

  • Penses-tu que Deux Barres Roses aurait pu naître si tu n’avais pas été touchée d’aussi près par cette thématique ?

Non je ne pense pas. J’avais envie de travailler dans le domaine de la maternité mais rien de concret. Puis j’ai souffert d’endométriose, j’ai été opérée et j’ai dû faire une FIV compliquée. J’ai très mal vécue ma grossesse, je ne m’y attendais pas. Je voulais tellement un bébé que je pensais que cela allait forcément être une expérience géniale. Et bien non. Deux barres Roses est né grâce à ce que j’ai vécu durant ma grossesse et à ma fille.

  • Comment concilies-tu vie de maman, de femme et d’entrepreneure ?

Jusqu’à maintenant, cela était très dur car je m’occupais de ma fille à plein temps. 

A présent, j’ai pris une nounou deux jours par semaine, je cale tous mes rendez-vous sur un seul jour, je bosse pendant les siestes et le soir… C’est fatiguant mais ça se passe relativement bien. La seule chose que mon mari me reproche, c’est que je suis trop connectée. Je suis devenue addict à Instagram ! (Rires) 

Du coup lorsque je suis avec ma fille, j’essaye de laisser mon téléphone de côté, pour ne pas qu’elle ait l’image d’une maman scotchée à son écran. 

  • Pour toi, ça ressemble à quoi une famille en 2019 ?

Je souhaiterais que les mentalités continuent à évoluer pour que petit à petit, nous soyons égaux dans un couple. Même si les hommes ont une place de plus en plus importante auprès de leurs enfants, la charge mentale reste encore très dure à gérer pour nous les femmes. Durant des générations, on a été élevées à gérer une famille, comme si c’était dans notre ADN. C’est ce qui fait qu’aujourd’hui encore, on a du mal à déléguer et les hommes eux, à prendre des initiatives. Enfin, j’aimerais aussi que les femmes soient de plus en plus libérées et puissent mener de front carrière et maternité.

  • Quelles sont les 3 valeurs fortes que tu souhaiterais inculquer à ta fille ? 

Je dirais le féminisme, même si je n’aime pas ce mot ! Je l’utilise plutôt dans le sens qu’elle soit forte et bien dans ses baskets, qu’elle ait confiance en elle. Je rajouterais aussi l’indulgence et la tolérance.

  • Quelle relation as-tu avec la mode et ta fille ? 

Je suis passionnée de mode et j’achète beaucoup de vêtements ! Du coup, ma fille est très coquette et j’adore l’habiller. Elle a fini par avoir une garde-robe aussi grande que la mienne ! 

Au début j’étais très enthousiaste, je lui ai offert plein de choses. Maintenant, j’essaye de réduire car ce n’est pas très éco responsable, même si je garde tout avec soin. 

J’aime beaucoup bien habiller ma fille, c’est très important pour moi. Être coordonnées, c’est un plus ! Elle est déjà très sensible à tout cet univers. Par exemple, quand je mets une jolie robe elle me regarde et dit : «  Waouh maman ! » avec tellement d’enthousiasme et d’admiration ! Elle aime aussi se coiffer, elle demande à mettre ses chaussures ou son sac. On a un rapport complice autour la mode et je trouve ça super qu’il y ait de nouvelles marques pour enfant. Je me réjouis qu’elle soit habillée en Petit Favorite ! 

  • Quels sont tes projets avec Deux Barres Roses en 2019 ? 

Il y en a beaucoup, à voir si je peux tous les mener à bien !

J’aimerais organiser plus d’ateliers autour de la grossesse physiologique, pour donner des clés aux futures mamans. Je termine également mes études de doula en septembre. Enfin, j’aimerais créer un guide Deux Barres Roses qui parle de grossesse, accouchement et post partum sur un ton humoristique et informatif !

– Quelle pourrait être la consécration ultime pour Deux Barres Roses ?

Le truc le plus dingue ? Que je devienne une référence dans le domaine de la maternité ! J’aimerais continuer à me former afin d’offrir une expertise de plus en plus pointue et pourquoi pas, donner des conférences !

Retrouvez Margaux sur les réseaux sociaux et sur deuxbarresroses.ch

Interview réalisée par Julie Parenthoux.

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *